Un moment inattendu à souligner en grand!

En tant que marque, on se demande souvent comment on peut faire une différence, et comment on peut s’améliorer. Bien qu’on soit en constante évolution (notamment grâce notre façon de toujours vouloir faire avancer les choses), une initiative en particulier crée des vagues dans les médias en ce moment : notre nouvel emballage. Notre volonté d’ébranler les standards dans l’industrie alimentaire en ce qui concerne la recyclabilité fait les manchettes.

La plupart des emballages « recyclables » existants sont des no 7, et selon le Plastic Action Centre, « se désagrègent difficilement » - ça ne fonctionne pas pour nous. On a donc défié cette norme et cherché un emballage qui répondait à celles de l’étiquette de recyclage no 2. L’emballage de type no 2 est accepté partout dans le monde puisqu’il contient l’un des polymères plastiques parmi les plus faciles à recycler. Après plusieurs recherches et des tests rigoureux, on a trouvé la combinaison parfaite pour la préservation, la recyclabilité et un emballage fabriqué au Canada. On n’a certainement pas choisi la voie la plus facile, mais c’est celle qu’on devait prendre. « Notre objectif est d’éduquer et d’inspirer les gens à consommer des aliments qui représentent un investissement pour leur santé et celle de leur famille. » - Sam T. Scofy, CMO + Cofondateur de HOLOS

Le reportage met de l’avant notre aventure pour trouver « l’emballage parfait » tout en affirmant nos valeurs - qui on est chez HOLOS et d’où on vient. Ça part de loin. Et le gars bien content sur la couverture? C’est notre cofondateur et CMO Sam. Voici ce qu’il dit : 

« Je peux enfin partager ma coupe de cheveux spéciale pandémie avec toute la nation, et c’est grâce au magazine Canadian Packaging. 😉 Sérieusement, je suis incroyablement fier de ce que notre petite équipe a réalisé l’an dernier tout en maintenant une croissance rapide, en plein milieu d’une pandémie où régnait l’incertitude. Être sur la couverture du magazine Canadian Packaging, ça symbolise vraiment tous ces efforts et c’est, comme on dit, la cerise sur le sundae. Ce n’est absolument pas la fin de notre quête pour peaufiner notre approche holistique dans tout ce qu’on fait. »

On cherche toujours à remettre en question ce qui paraît acceptable, parce qu’on pense que tous ensemble, on peut faire plus que des choses « acceptables ». On part du principe selon lequel si la planète est plus en santé, on est plus en santé et vice versa. On continue de créer des vagues de changement avec tout ce qu’on fait.

Vous voulez être parmi les premiers à lire le reportage? Vous trouverez ici une version numérique

PLUS ENCORE!

Entrez votre courriel pour recevoir des astuces, des histoires et des recettes pour vous aider à vivre une vie saine et productive.